et moi, et moi, et moi…

Figurez-vous que l’autre jour, je faisais un petit calcul de tête – calcul qui m’a quasiment donné le vertige. Attendez, voyons, voyons, il y a environ 6 milliards de personnes sur terre  – approximativement, hein. Alors voyons, 6 milliards, que j’ajoute 4 – puis je divise par 3 – attendez, hein , c’est quand même complexe, attendez, je reprends, 6 milliards d’être humains, oui, voyons – et oui, c’est sûr, je retombe sur le même résultat : c’est ma-thé-ma-tique !

Je peux donc confirmer un chiffre qui n’a jamais – je crois – été révélé : quoique la répartition soit franchement inégale, il y a 6 MILLIARDS DE SEINS dans le monde !

Ca n’a peut-être l’air de rien pur vous, mais pour moi, pour beaucoup de mes amis masculins, c’est quand même une sacrée révélation ! Pensez qu’à tout moment il y 6 000 000 000 de nichons à quasi portée de ma main – c’et ébouriffant ! Et même si ma main doit subir la compétition de 5 999 999 999 autres, je suis prêt à livrer bataille.

On notera quand même l’injustice profonde qui a placée sur la poitrine d’environ la moitié de l’humanité seulement l’intégralité des seins disponibles ; seins vers lesquels c’est justement l’autre moitié de l’humanité qui a la plus grande aspiration – enfin, la plupart du temps, il y a des exceptions. Vous avouerez que la vie est mal faite – sauf à être hermaphrodite ou auto-sexuel : on a généralement à portée de sa propre main les attributs sexuels qui vous intéressent le moins.

Mais, attendez, attendez, maintenant que j’y re-pense. Comptez-avec moi : 6 milliards d’être humains; Je pose 3 et je retiens 2, je divise par le carré de l’hypopotomamuse et, là encore, le résultat apparaît inexorablement. Il y a 6 MILLIARDS DE COUILLES se baladant plus ou moins librement sur terre ! Autant l’idée de 6 milliards de seins épanouis sur la planète me réjouissait et mettait même une perspective joyeuse dans ma journée, autant l’idée de tant de couilles réunies dans notre monde vient de me tomber dessus comme une chape de plomb ! Quelle déprimante perspective.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire