Etymologies éthyliques et éthérées

Dans la phrase :

« La concupiscence qui habite parfois la concubine du concombre est souvent rédhibitoire à la bonne entente des cucurbitacés du potager. »

ne voyez-vous pas une vague allusion sexuelle – combinée d’ailleurs à un goût douteux pour la gérontophilie?

Si vous dites non, soit vous êtes vraiment obtus, soit vous êtes un sacré enculé.

Ou alors vous êtes vous-même le vieil ami dont il est question ci-dessus.

Comme le disait Hmmpf à Grmmpf qui s’obstinait à se faire les ongles au lieu de l’aider à scier un arbre qui lui gâchait la vue :  « Mais qu’est-ce que tu fais là ? Scions, plutôt« . Grmmpf n’appréciait généralement pas et foutait une grande baffe à Hmmpf en lui disant qu’elle n’aimait pas ses allusions salaces.

Pierre Desproges était souvent dubitatif mais, précisait-il, pas éjaculateur précoce pour autant. P. Desproges – quel talent ! Et je ne plaisante pas, ce trait, cette blague, cette saillie est bien de lui. Sacré pd  !

Je crois beaucoup à l’étymologie et au sens caché des mots, et même « dans » les mots. Par exemple : dans  « elle éternue », il y a ‘nue’  et ‘elle’ –  elle est nue !

Et éter, aussi, ok.

Non, rien, finalement.

On m’avise à l’instant que le concombre n’aurait pas de concubine – spécialement pas depuis que cette trainée d’aubergine essaye d’allumer tout les mâles du potager. « Elle n’a qu’à se débrouiller toute seule, cette raclure« , aurait-il même ajouté. L’aubergine aurait très mal pris cette allusion à peine voilée au destin tragique de ces parents, épluchés à mort la semaine dernière.

Par ailleurs, on nous demande également de préciser que par « bonne entente des cucurbitacés du potager » il ne fallait absolument pas comprendre que les légumes du jardin étaient tous pédés et content de l’être – et que d’ailleurs l’atmosphère n’était pas si excellente que ça et qu’ils préféreraient donc la formule : « l’ambiance courtoise qui règne dans le potager de la part des cucurbitacés et tout autre sensibilité légumineuse du jardin sans discrimination mais à orientation fortement hétérosexuelle quand même« .

Laisser un commentaire