Y’a le feu au Lac…

2014-02-10suisse

Question : est-ce que l’avidité cynique et rancie de la Suisse, pour qui l’argent et l’or n’ont jamais eu d’odeur mais la sueur de ses travailleurs oui – est-ce que donc cette cupidité hautaine et quasi-raciale est plus ou moins condamnable que le racisme populaire et le populisme français, rampant de plus en plus ouvertement de cathos fin de race à une classe politique médiocre et méprisante, contaminant le pays de Voltaire et des Lumières d’une idéologie brunissante qui n’a même plus honte de s’afficher ?

Question annexe : vers où se tourner, quand vos origines franco-suisses se font si tristement écho et vous navrent aussi profondément ?

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire