Guide des métiers de France et d’ailleurs pour les fainéants et les jeunes diplômés

Que faire quand on a absolument pas la moindre dose de talent et un faible goût pour l’effort ?

– Employé de banque  ?- mmm, oui, possible, mais un peu risqué, il y a encore des braqueurs ignares qui pensent qu’il reste de l’argent dans les banques ;

– Agent immobilier ? – sûr qu’avec la crise, vous ne serez pas débordé par le travail, mais du coup, pas vraiment payé non plus ;

-Journaliste politique ?- ce serait parfait, c’est calme, pas besoin de travailler vos dossiers, et les plateaux télés sont bien chauffés, mais les bonnes places sont déjà prises.

Non, il y a mieux – plus simple, moins fatiguant, plus rémunérateur : Homme Politique !

copé piscine takkiedine

FICHE EMPLOI NUMERO 1 – « HOMME POLITIQUE FRANCAIS »

DESCRIPTION DE POSTE :

– Vous sachant fondamentalement supérieur à vos semblables, vous vous sentez une vocation naturelle à les diriger – que ce soit à l’échelle locale, régionale ou nationale. C’est pour leur bien et surtout, « pour le service de la France, à laquelle je pense en priorité« .

copé vacances hortefeux

– Vous avez de sincères mais relativement vagues convictions, plus ou moins établies dans un sens ou l’autre, mais toujours susceptibles de modifications en temps réel en fonction de l’air du temps et des sondages.

placé voiture

– Vous vous prenez terriblement au sérieux dans tout ce que vous faites – et vous faites bien, c’est le seul moyen pour que les autres vous prennent au sérieux aussi.

– Adepte du parler vrai uniquement à vos moments perdus, vous savez lutter au quotidien contre cette tendance impudique – l’excès de transparence n’est-il pas anti-démocratique après tout ?

Cette "montre de luxe en platine massif qu'un trafiquant d'armes vous aurait offert" n'est en fait "qu'une vulgaire toquante en acier que vous avez égaré il y a bien longtemps, et qui n'avait d'ailleurs qu'une valeur sentimentale parce qu'offerte par un ami cher, avec lequel je n'ai d'ailleurs jamais parlé travail ou redressement fiscal".

– Titulaire d’une licence de Droit, vous savez soigneusement éviter de vous en servir dans l’exercice de vos fonctions ;

278706-charles-pasqua-quitte-le-tribunal-de-paris-apres-une-audience-du-proces-de-l-angolagate-le-2-mars-20

– Vous êtes capable de faire oublier sa question à votre interviewer en « tenant d’abord à rappeler l’état déplorable dans lequel nous avons trouvé la situation actuelle à cause de l’incurie proprement stupéfiante de l’équipe précédente, dont les remarques aujourd’hui marquent une forme scandaleuse d’amnésie sélective qui dénote bien de leur incapacité fondamentale à s’atteler aux vrais problèmes qui préoccupent les français – les français, vous savez, je les connais bien, je les vois tous les jours dans ma > Insérer ici, au choix : « ville », « circonscription », « partouze » < et croyez-vous que les françaises et les français me parlent de sujets futiles comme celui-là, non, jamais – ils me parlent de choses vraies et sincères, de choses simples et directes qui sont vraiment celles dont il faut nous occuper aujourd’hui« .

–  Vous êtes également capable d’interpeller vertement le gouvernement à l’Assemblée Nationale « en tenant à stigmatiser le comportement irresponsable de ces élus de la république qui sont incapables de gouverner la nation tant leur sectarisme est grand, leur amateurisme total et leur mépris pour le pain au chocolat notoirement inapproprié dans ce contexte de grande précarité que les françaises et les français affrontent courageusement et, je dois le dire, malgré les obstacles dressés par le gouvernement, incapable de prendre la mesure d’une crise qu’il renforce par ses initiatives déplorables et –  oui, M. Le président, j’en viens à ma question – mais il ne faudrait pas museler ainsi la voix qui s’élève par mon intermédiaire, car cette voix, M. le Président, c’est celle de milliers, de millions de françaises et de français qui, depuis leurs bureaux, depuis leurs usines, depuis leurs maisons nous disent avec force et courage :  >Insérez ici, au choix : « Stop ! », « Encore »,  « Tu re- veux  des navets, Jean-François ? »< . Merci, M. le Président, j’en ai terminé – et je suis bien curieux de voir comment le représentant du gouvernement pourrait essayer une fois de plus de se défiler devant de tels arguments.« 

– Vous avez l’indignation facile et consensuelle, la dénonciation vertueuse automatique, la louange aux alliés faussement sincère, la critique acerbe et fielleuse aux adversaires ?

balkany

– Un manque absolu de sincérité dans vos engagements vous permet d’approuver ou critiquer indifféremment la même mesure, suivant qu’elle ait été « courageusement présentée » par vos alliés ou « honteusement imposée sans la moindre concertation » par ces salauds de l’opposition ?

– Vous êtes vulgaire et misogyne dans le privé, considérant toutes les femmes comme des « salopes« , les opposants comme des « bâtards« , le peuple comme des « pauvres cons » – mais êtes capable d’avoir un langage parfaitement châtié dès que les caméras sont branchées ?

Ce job est fait pour vous !

ETUDES :

– Apprendre par coeur quelques livres de droit pour intégrer une grande école. Passer ensuite les années suivantes à soigneusement désapprendre toute notion de respect de la loi, des juges ou de la justice – qui ne pourrait que vous handicaper gravement dans la progression de votre carrière.

dominique-strauss-kahn-au-tribunal-de-new-york-16-05-2011-10459920gwrvi_1713

– Refusez l’apprentissage de toute langue étrangère – un homme politique de votre ampleur doit avoir un traducteur à ses côtés en permanence, question de stature.

– Evitez surtout d’acquérir toute compétence réelle dans le moindre sujet précis, économie, histoire, politique étrangère – fuyez les dictionnaires et les encyclopédies. Une vraie connaissance dans un domaine quelconque pourrait en effet vous amener à vouloir prendre de dangereuses décisions de fond – généralement complexes et presque toujours impopulaires. Vous seriez alors presque immédiatement renvoyé du gouvernement et exclu du parti. Faites très attention à ne garder, toujours, qu’une connaissance très superficielle de chaque dossier, afin de ne juger qu’en fonction de vos intérêts partisans propres et, éventuellement, de ceux du parti.

sarko pluie

 

 

EMPLOI DU TEMPS

Vous êtes capable de séparer votre temps et votre cerveau en 3 tranches – généralement équivalentes d’importante, à de menues variation près :

– la première, la plus noble, celle de vos convictions et idées de départ – et celle qui regroupe également le travail lié à votre poste actuel. Cette « tranche » occupera à peu près un tiers de votre cerveau, et de vos journées.

– la deuxième – indispensable n’est-ce pas – est celle de l’intérêt de votre parti. Qui n’a parfois aucun rapport avec les convictions qui vous ont voulu de vous y engager, mais voilà, c’est la vie, faut être réaliste, pragmatique (qui a dit : cynique ?). Vous passerez également le tiers de votre temps et consacrerez le tiers de vos neurones à ces petites combinaziones politiciennes – histoire d’assurer la majorité du groupe à l’élection au Conseil général, au Sénat – ou au comité de jumelage de Pleumeur-Baudou.

– la troisième enfin, inavouable mais si réelle, sera consacrée à votre propre et démesurée ambition ! En contradiction possible avec les deux précédentes mais largement pré-séante dans vos processus de décision, c’est cette ambition folle qui vous fera soutenir, à la surprise générale, une mesure longtemps combattue… mais obtenir en échange le soutien indispensable qui vous manquait pour conquérir la ville, le département ou Miss Pleumeur Baudou… Cette ambition qui vous fera renier père et paires, mère et maires, et surtout amis d’un jour ou d’un parti, vers un profit plus élevé : le votre.

Un tiers pour le Pays, un tiers pour le Parti, un tiers pour Bibi… (ou, pour ceux à qui ça parle : Un tiers pour les gouverner tous et dans les ténèbres les lier).

A noter que je veux bien croire que la répartition peut varier d’un politicien à l’autre. Là comme ça, on pourrait admettre qu’un Rocard, un Jospin, un Borloo ont passé un peu plus de temps sur leurs projets que sur leurs prises d’intérêt personnel que des… pfff, longue liste : Copé, Pasqua, Cahuzac, Guérini, Chirac, Sarkozy, etc, etc…

 

DEBOUCHES

– Innombrables et globalement cumulatifs – même si une récente loi scélérate vous obligera à lâcher un ou deux postes. Vous commencerez au bas de l’échelle, responsable du syndicat étudiant de votre fac, puis conseiller régional, municipal, suppléant de député, maire, député – enfin, pour la partie visible. Moins glorieux mais tout aussi rémunérateur, vous serez également responsable du syndicat des eaux de votre intercommunalité, président d’honneur du comité de jumelage avec – soyez malin, pas Noeuds-les-mines ou Gelsenkirchen, choisissez plutôt Madère, Ibiza, Les Acores ou St Denis de la Réunion, bref, jumelez avec la météo en tête – c’est au moins 15 jours de vacances par an que vous venez de vous attribuer tous frais payés pour la prochaine décennie. Vous allez aussi diriger la piscine partagée avec les mairies voisines, divers comités des fêtes, de réflexion, de ceci, de cela.

Oh j’oubliais : chacune de ces fonctions est bien sûr payée. Enfin, pardon – dédommagée. Et là, pas vraiment de limites aux cumuls des… mandats, oui, ni des chèques d’ailleurs.

chirac biere

AVANTAGES

Trop nombreux pour être cités ici, argent, gloire, sexe – tout est portée de la main de celui qui sait… l’arracher à son collègue et ami (qui le convoite aussi, mais y’en aura pas pour deux, hein, désolé vieux).

Avantages à peine diminués quand vous êtes dans l’opposition – vous êtes juste obligé de faire une ou deux fois des « Etats généraux » de votre parti, une « évaluation sincère » de votre bilan et d’avoir l’air à la fois déçu et meurtri du choix – peu éclairé mais que vous respectez néanmoins – des électeurs. Cela dit, vous tenez à faire savoir que vous restez « disponible pour le pays, si, comme le craignez, les mesures démagogiques et populistes de vos vainqueurs d’un jour amènent inexorablement le > Insérez ici, au choix « Pays », « Parti », « Comité de jumelage »<  dans une impasse catastrophique. »

INCONVENIENTS

– Bien travailler le passage de mallette de billets à la frontière ; idem pour l’investissement par personne interposé dans les pays amis (mais pas trop – anticipez un possible revers électoral qui pourraient renverser des alliances. Un dictateur discret dans un paradis fiscal exotique fera l’affaire – exigez quand même l’air climatisé, hein, question de décence).

cahuzac

– Avoir un foie solide – surtout au début de votre carrière, les repas des anciens, les banquets du comité des fêtes et les vins d’honneur de la foire du printemps, réclament une certaine capacité.

CONTRE-INDICATIONS

– L’excès de scrupules ou d’honnêteté et de sérieux peuvent constituer de vrais handicaps à votre carrière. Parlez-en à Michel Rocard et à Lionel Jospin – deux vrais loosers.

– Une trop grande loyauté peut vous conduire à vous faire bêtement condamner en lieu et place des vrais coupables. Encore navré, Alain Juppé…

EXEMPLES CELEBRES D’HOMMES POLITIQUES AYANT REUSSIS UNE BELLE CARRIERE

Condamnés : Alain Juppé, Jacques Chirac, Jérome Cahuzac, Charles Pasqua, Harlem Désir, Alain Carignon, Brice Hortefeux, Henri Emmanuelli, Ségolène Royal, Michel Delebarre, Didier Shuller, Gaston Flosse, Jean Tiberi, Patrick Balkany, André Santini (… / … )

En examen (ou bientôt) : Claude Guéant, Eric Woerth, Paul Bismuth, Jean-Noël Guérini, Serge Dassault, Doudou Baladur (… / …)

Multi-récidiviste de l’acquittement improbable : DSK

Prix spécial du jury pour slalomage entre les gouttes, les mallettes et les montres « en acier » : Jean-François Copé

sarkozy bashar

 

rama-yade-sarko-kadhafi

—–

Retrouvez bientôt nos nouvelles fiches- emploi : 

Intellectuel de droite, attention, très peu de places disponibles. Ne réclame aucune étude préalable – au contraire –  mais la maîtrise de trois phrases (« Les femmes n’ont pas à … < Insérer ici ce que vous voulez, tout marche > « , « Ne faites pas de mauvais procès à Eric Zemmour, qui dit tout haut ce que bien des nazis pensent tout bas » et « J’ai eu de très bons amis juifs, noirs et arabes – malheureusement ils sont tous morts. Mais j’ai toujours un chien.« )

Intellectuel de gauche, beaucoup de places disponibles mais salaires assez bas. Réclame de longues études de sociologie, de préférence à Nanterre, ou éventuellement un diplôme de philosophie. Attention, le métier nécessite un uniforme, se composant au choix d’une chemise blanche sans bouton, ou d’une veste de velours verte. Nécessite également la maîtrise de trois phrases (« Les hommes n’ont pas à imposer aux femmes de … < Insérer ici ce que vous voulez, tout marche > », « Il faut savoir déconstruire le modèle actuel » (s’applique quel que soit le contexte) et « Il est trop facile de critiquer Hugo Chavez sans avoir été sur place voir les réalisations magnifiques de ce fils du peuple« . Evitez par contre soigneusement : « Le véritable ennemi, c’est la finance » – maintenant totalement has been.

Journaliste politique français : réclame une très petite capacité de travail, mais un solide estomac pour les dîners et déjeuners de connivence avec les politiciens. Attention quand même, oblige à connaître encore moins bien les dossiers que les hommes politiques interviewés, pour éviter d’avoir l’idée saugrenue de les contredire quand ils racontent n’importe quoi ;

Chauffeur de Taxi parisien, nécessite une formation spéciale pour désapprendre le code de la route et notamment le respect des priorités et l’usage du clignotant. Deux stages obligatoires à valider : « Insultes racistes » et  « hostilité gratuite envers la clientèle et les passants » (cursus partiellement partagé avec Garçon de Café parisien) ;

Et aussi… :

Sur les conséquences de la « brillance » de ces hommes politiques : Carton rouge… et Bleu Marine !

Ou encore…:

Eloge de l’Altruisme en Politique – abondamment illustré d’exemples édifiants tirés de la carrière exceptionnelle de Nicolas Sarkozy

Eloge de l’honnêteté en Politique – abondamment illustré d’exemples édifiants tirés de la carrière admirable de Patrick Balkany

Eloge de la sincérité en Politique – abondamment illustré d’exemples édifiants tirés de la carrière exemplaire de Jean-François Copé

Prière pour un bâteau qui coule (ci-git la démocratie française)

Dégouts et des couleurs

Et enfin :

Retour au Sommaire

Vous aimerez aussi...

7 réponses

  1. Denom dit :

    Excellent! Excellentissime! Et je pèse mes mots

  2. mazzocchi dit :

    A quand une page pour les quadras en quête de reconversion !
    c’est vrai quoi ! moi j’y ai cru aux valeurs de l’ascenseur social et de l’égalité des chances. je cours faire un procès à mes parents !

  3. Arrenga dit :

    Superbe article ! Mais il me semble qu’un détail manque : le candidat au poste d’homme politique doit absolument maîtriser son corps lorsqu’il ment (rougissements, tics, sourire involontaire) auquel cas la moindre allocution à prononcer risque de devenir problématique. Notez cependant que certains politiques semblent avoir su habilement retourner la situation, en faisant passer leurs tics de mensonge pour des tics permanents…

  4. dahdouh dit :

    Vraiment bon !!!comme article c est la vérite de ces personnes qui se croient au dessus des lois !!et intouchable
    grace a leur statut !!!!! OU ILS n ont que du sursis une fois attrapés ou L ARGENT ainsi que le PRESTIGE est une DEVISE !!!!???????

  1. avril 24, 2014

    […] Guide des métiers de France et d’ailleurs pour les fainéants et les jeunes diplômés […]

  2. février 14, 2015

    […] Guide des métiers de France et d’ailleurs pour les fainéants et les jeunes diplômés […]

  3. mars 7, 2015

    […] – Guide des métiers de France et d’ailleurs pour les fainéants et les jeunes diplômés  […]

Laisser un commentaire